Conseil municipal de la ville d’Etréchy

« Ordre du jour » du Conseil municipal du 23/09/2011 :

- « approbation du PV du Conseil municipal du 27 mai » : voir à cette date le détail des délibérations,
- « approbation du PV du Conseil municipal du 17 juin »,
- « approbation du PV du Conseil municipal du 24 juin » : voir à cette date le détail des délibérations,
- 044/2011 : « avis sur le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale »;
procés-verbal 044/2011
- 045/2011 : « rapport d’activités 2010 de la Communauté de Communes »;
procés-verbal 045/2011
- 46/2011 : « convention avec le Conseil Général relative à la gestion et à l’entretien des sections de routes classées dans le réseau départemental situées en agglomération »;
procés-verbal 046/2011
- 47/2011 : « taxe sur la consommation finale d’électricité »;
procés-verbal 047/2011
- 48/2011 : « acquisition de terrains »;
procés-verbal 048/2011
- 49/2011 : « transformation de poste »;
procés-verbal 049/2011
- 50/2011 : « subvention exceptionnelle à l’association «André Régnault» »;
procés-verbal 050/2011
- 51/2011 : « indemnité de conseil du Percepteur;
procés-verbal 051/2011

Nos questions

Communication. (Nous demandons qu’une réponse rapide soit donnée à toute question d’un Conseiller).
Règlement de zone du parking de la gare, arborisation et pourcentage d’espaces verts. Club de tir (médiation entre « loisir » et « compétition »).
Travaux avenue du Pont royal et état du dossier de l’aire d’accueil des gens du voyage.
procés-verbal des réponses à EES

L’extension de la base logistique Intermarché de Mauchamps

Notre 36ème tribune dans « Vivre à Etréchy » n° 31 de septembre 2011

Le 20 mai dernier, une rencontre a eu lieu entre une délégation d’élus locaux et des
responsables de la Région Ile de France pour lever les blocages qui empêchaient
jusque là l’extension de la base Intermarché, laquelle passerait de 10 à 60 hectares.
C’est le document d’urbanisme en vigueur qui pose problème. Sera-t-il modifié
comme l’espèrent ceux qui ont fait le déplacement à Paris, à savoir la Communauté de
Communes «Entre Juine et Renarde», celle de l’Arpajonnais, sans oublier le
Département de l’Essonne ?

Toute la question est là, et reconnaissons qu’elle n’est pas facile à trancher. D’un côté
l’intérêt du développement économique est à prendre en considération avec créations
d’emplois et retombées fiscales attendues. De l’autre, les arguments environnementaux
sont bien réels : disparition de 50 ha de bonnes terres agricoles, gestion problématique
des eaux pluviales liée à l’imperméabilisation de surfaces importantes, fort impact
visuel sur le paysage du plateau en limite du PNR du Gâtinais, inévitable
accroissement des difficultés de circulation sur une RN 20 déjà saturée.

Notre propos n’est pas de dire quel devra être au final l’arbitrage de la Région, tout
juste peut-on souhaiter qu’elle prenne le temps de faire une véritable analyse
avantages/inconvénients, de messurer sereinement les impacts environnementaux
associés et voir s’ils sont compatibles avec les objectifs qu’elle s’est fixés dans ce
domaine. Quant aux collectivités pressées de voir aboutir ce dossier, elles peuvent
d’ores et déjà anticiper les effets négatifs. C’est notamment le cas du Département qui
pourrait d’abord concrétiser ses bonnes intentions de réduction du trafic routier de
poids lourds avant de proposer d’en déverser d’autres sur cet axe dangereux.

Permanence : 10 septembre, 15 octobre de 9h à 11h, en Mairie.