Des voeux sans surprise

Texte de notre 19è tribune, transmis le 25/01/2010,  pour le VIVRE A ETRECHY du mois de février.

2008 et 2009 ont été des rendez-vous électoraux importants pour la ville d’Etréchy. Mais les regards sont déjà tournés vers 2010 et les Strépiniacois attendent désormais que soit mis en œuvre le programme approuvé en mars dernier. Pourtant censée donner le ton, la cérémonie des vœux du 9 janvier 2010 n’a guère permis d’en savoir plus sur ce registre.

En effet, si la forme était plutôt réussie, musique, photos et protocole parfaits, il est difficile d’en dire autant sur le fond.

Que retenir de ces vœux ? Rien de bien nouveau sinon beaucoup d’autosatisfaction, pas ou peu d’annonces, pas de perspectives, bref un décalage impressionnant avec l’avalanche d’engagements pris au printemps dernier par la majorité en place. Pour les nouveaux équipements, il faudra visiblement attendre encore un peu… En fait, le Maire s’est limité à une énumération de dossiers déjà en cours pour la plupart et à une revue d’effectifs de la Communauté de Communes qui n’était pas indispensable. Seul point positif, c’est la volonté affirmée de tout faire dans la concertation ! Le mot a été utilisé à maintes reprises. On a envie d’y croire, mais il reste à vérifier que ces bonnes intentions deviennent un jour réalité et qu’elles soient autre chose que des propos de circonstance.

A ceux de l’équipe municipale qui ne supportent pas notre liberté de ton, nous leur rappellerons la citation de Beaumarchais : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ».