Conseil municipal de la Commune d’Etréchy du 18/03/2016 à 21h.

Approbation du « procès-verbal des délibérations du Conseil municipal 05/02/2016″.
Ordre du jour.
« Questions d’ « ETRECHY, ENSEMBLE ET SOLIDAIRES » :  « ouverture du stade l’été faute de plateau multi-sports synthétique; compteur d’eau; ramassage des déchets verts« .

Notre tribune dans «Vivre à Etréchy» n° 80 de févrer 2016. «Thème : la démocratie participative».

Notre tribune dans «Vivre à Etréchy» n° 80 de févrer 2016. «Thème : la démocratie participative».
Pour ceux de nos adversaires qui auraient la mémoire un peu courte (comme d’hab’, telle l’absence de mémoire pour Robert Pesant…), EES vous propose des photos qui remontent à 1987 :
- http://etrechy.ensol.free.fr/19871100_Etrechy-vote-CMJ-flou.jpg
- http://etrechy.ensol.free.fr/19871100_Etrechy-installation-CMJ-flou.jpg

Permanence le samedi 20 février de 9h à 12h.

Conseil communautaire du 14/01/2016.

Conseil communautaire de la Communauté de communes Entre Juine et Renarde :
- « ordre du jour »;
- « 001 : installation des Conseillers communautaires de Boissy sous St Yon, Lardy, St Yon »;
- « 002 : nombre des Vice-présidents »;
- « 003 : « ;
- « 004 : régime indemnitaire Président et Vice-présidents »;
- « 005 : dotation de solidarité 2015 pour Etréchy »;
- « 006 : tarifs services jeunesse restauration », « Boissy sous St Yon », « Lardy », « St Yon »;
- « 007 : tarifs Conservatoires et Ecoles de musique »;

Article dans « Le Parisien » du 19/12/2015 sur Robert Pesant.

Un bel article ! « Un combat sans fin pour la reconnaissance d’un Résistant, Robert Pesant« .
Voir à ce sujet, c’est juste pour mémoire (certains l’ayant un peu faible et approximative) :
- la « lettre de M. Roger Hommet du 1er décembre à Mme le Maire« ,
- « notre pétition du 30/11/2015« , (récolte de signatures dans la Grande rue, dimanche 13/12/2015 : « photo 1« , « photo 2« ),
- notre « question du 26/09/2014« ,
- notre « question du 24/06/2011« ,
- notre « question du 25/03/2011« ,
- notre « question du 26/11/2010« .
C’est pas de la patience ça ? Si, si, on y arrivera !
Certains ont la mémoire courte, nous pas trop.

Une erreur à 322 825 € !

Oui, 322 825 euros, et ce n’est qu’une « estimation » !

Petit calcul rapide : 322 825 x 6.55957 = 2 117 600 francs, forcément, en revenant au Franc, ça fait froid au porte-monnaie !

C’est lors du conseil du 26 novembre dernier que Monsieur RAGU (Président de la communauté de communes) révèle cette bévue. Il nous explique s’être « trompé » et ne pas avoir pris en compte les surcoûts induits par la réforme des rythmes scolaires, qui représentent une augmentation de plus de 15% du budget initialement prévu.

Pour mémoire, la réforme des rythmes scolaires a été validée, après avoir été étudiée avec attention par la commission « Enfance et Jeunesse », d’une façon absolument partiale et anti-démocratique par son Vice-président, M. Philippe Meunier, seul maître à bord, et seul apte à décider de ce qui est bon pour nos enfants.

Les élus d’Etréchy Ensemble et Solidaires ont vainement tenté d’obtenir de sa part des explications plus précises, mais paradoxalement, alors que sa présence s’avérait indispensable, ce dernier avait déserté le fauteuil de ses responsabilités.

  • M. Christian RAGU, élu depuis 1996 aux finances de la commune d’Etréchy, aujourd’hui Président de la Communauté de Communes, dont il a gouverné la destinée dans l’ombre de son illustre prédécesseur.
  • M. Philippe MEUNIER, élu au poste de Maire-adjoint depuis 1996, aujourd’hui Vice-président « Enfance et Jeunesse », et Maire-adjoint encore aujourd’hui.
  • Mme Elisabeth DAILLY, Maire d’Etréchy.

Ce dossier a t-il été suffisamment préparé ?

Eux qui s’auto-félicitaient d’être les seuls à « avoir l’expérience » ! Eux qui raillaient la jeunesse d’un de leurs adversaires !

Plutôt que de snober leurs interlocuteurs lors des débats, il aurait été judicieux qu’ils les écoutent… Ces parents d’élèves qu’ils ont ignorés, ces instituteurs qu’ils ont jugulés, tous étaient pourtant bien placés pour leur rappeler de ne pas oublier la retenue.

Maintenant, il est l’heure :

  • d’exposer clairement, face aux Strépiniacois, les raisons et l’ampleur des dégâts causés par cette gestion approximative.
  • d’accepter le débat, la discussion, l’échange démocratique lors des différents Conseils communautaires et municipaux. Et enfin, ne plus confondre politique et nombrilisme.

comment-calculer-regle-de-3-2421 2